FANDOM


Ma vie en blog,

Chapitre 1

== Samedi 4 mars 2000 ==

La fête bat son plein chez Nicolas qui fête ses trente-cinq ans, l’alcool coule à flots.

– Seb, Clo est complètement faite, faut que tu viennes, prévient Claire, alarmée.

– Elle est où ? demande-t-il, inquiet.

– Dans la salle à manger, elle s’apprête à faire un strip-tease, dit-elle, montrant la direction.

– Tu l’as pas arrêtée ?

– Elle veut rien savoir, vaut mieux que t’y ailles.

Dans la salle à manger, Clotilde se tient au milieu de la pièce, agitant un bas en riant.

– Viens par ici, Tida, intervient Sébastian en lui prenant le bras.

– Non, j’ai relevé un défi, je dois le réaliser, lui répond-elle avec un air pompette.

– Le défi est annulé, lui répond-il en fusillant le parieur du regard qui n’ose le contredire.

Sébastian décide de la ramener chez elle. Il la soutient par le bras pour marcher, son autre bras glissé autour de sa taille. Il ouvre la porte de son appartement pour la mener dans le living-room. Une fois assise sur le canapé, près de lui, elle lui dit en tentant de parler intelligiblement :

– Je te le dis maintenant parce que je suis bourrée et que j'oserais jamais te le dire à jeun, mais suis raide dingue de toi, Tino. T'es un mec génial et je comprends pas pourquoi t'as pas de nana fixe. Tant mieux, suis pas jalouse comme ça, mais celle qui sera ta copine officielle aura d'la chance. Parce que des mecs comme toi, y'en a pas beaucoup. Et si j'étais pas aussi mal, je t'aurais embrassé, juste une fois, parce que j’en ai envie depuis longtemps. Oula, ça va pas bien je vais vomir !

Elle n’a pas le temps de terminer sa phrase que le contenu liquide de son estomac se vide sur le sol. Sébastien la porte jusqu'à la salle de bains pour l’aider à se laver.

‒ Suis désolée, suis pas bien, s’excuse Clotilde.

– Ce n’est pas grave Tida, je suis là, la rassure-t-il doucement.

– T’es vraiment adorable, comment tu veux que je sois pas amoureuse de toi ?

– Tu as bu ma belle, tu vas aller dormir et tu auras oublié demain.

Il la porte dans sa chambre pour l’allonger doucement sur le lit.

– Tu peux dormir à côté de moi, je te ferai rien, suis pas en état, lui atteste Clotilde.

‒ Si tu veux. 

– Tu m'fais un câlin ? quémande Clotilde en lui ouvrant les bras, allongée.

– Viens dans mes bras, mais si ça va pas tu me le dis ? lui répond-il en s’allongeant près d’elle.

– Promis.

Elle se niche contre lui en lui disant.

– T'es vraiment un mec génial, Tino. Si tu veux, je pourrais te faire un enfant et on l'élèverait à deux. Même si tu veux pas être en couple avec moi. M'en fous. Y a pas mieux que toi comme mec et tu serais super comme père. Je te vois bien comme papa, moi. Pis on continuera à vivre comme on fait déjà, c’est une bonne solution, non ?

Elle s’endort dans ses bras alors qu’il la regarde pour vérifier qu’elle ne fait pas un malaise.

 

 

« Dimanche 5 mars 2000 - 16h06  Modifier

 Cher blog, ou lecteur de ce blog, peut-être ?

Je me présente Cassandre (nom d'emprunt parce qu'il est joli), une idiote. Je suis en pleine gueule de bois et je ne sais pas à qui parler, quelqu’un qui ne me jugera pas. Alors j'ai choisi d'ouvrir un blog. Si ça se trouve, je vais effacer ce blog dans deux heures. Je fais n'importe quoi en ce moment. Hier, j'ai dit à un très bon ami que je l'aimais. Pas comme ami bien sûr. J'étais bourrée. Ronde comme une queue de pelle. Plus jamais je bois. L'alcool, c'est mal. J'ose même pas appeler ma copine qui était là pour lui demander quoi faire. Sais pas si elle en a entendu parler, je ne me rappelle pas de tout. Je me rappelle juste d’avoir dit à mon très bon ami que je suis amoureuse de lui, mais où, qu’ai-je dit, comment ? J’ai des trous. Je sais déjà ce qu’elle va me dire, elle va me dire d'y aller et que je n'ai rien à perdre. Mais justement, si, j'ai tout à perdre. Son amitié, notre complicité, nos activités. Trop. Je n'ose pas l'appeler lui non plus, d'ailleurs. Qu'est-ce que je peux lui dire ? Écoute, copain, ça fait un moment que je suis attirée par toi, mais j'ose rien dire parce que t'as pas l'air intéressé. Hier, j'étais bourrée et du coup, t'as entendu des trucs que je voulais pas te dire. Ou je lui écris une lettre. Oui, c'est mieux. Comme ça, je dis ce que j'ai à dire et s'il ne m'en parle pas, c'est qu'il n'est pas intéressé. Et s'il ne veut plus me voir, c'est que je lui ai fait peur avec mes déclarations. Pis si ça se trouve, il en a une en vue. Il ne dit pas toujours ce qu’il pense sur la nana avant que ce soit fait, mais c'est un homme, s'il a une occasion, il ne la ratera pas. Bon, je fais quoi ? Je pourrais lui écrire ça :

 

"Mon cher T.

Je t'écris suite à la soirée d'hier. Merci d’avoir pris soin de moi une fois de plus. J'espère que t'as pas pris ma déclaration au sérieux. J'étais complètement saoule et je savais plus ce que je disais, comme t'as vu. Tu t'es pas fait un tour de rein en me portant ? Joke, je sais que tu portes bien plus lourd à la salle. Je suis désolée. Et je paierai pour le nettoyage de ta chemise. Enfin non, je vais t'en offrir une autre plutôt. Une qui va avec tes yeux. Tu feras encore des ravages en soirée. Et moi, j'essaierai de ne pas crever les yeux de la prochaine poufiasse qui te mettra la main dessus. » 

 

Non, je peux pas écrire ça. Reprends-toi ma grande ! Y a que toi qui y pense. Regarde la dernière fois dans la chambre, z'étiez seuls, il aurait eu 25 millions d'occasions et il a rien fait. S’il y pensait, il aurait fait quelque chose. Et moi, je le regardais. Il était tout mignon, concentré sur son ordinateur, à chercher ce fichier qu’il n’arrivait pas à ouvrir. Il était sur le lit avec moi, le portable sur les genoux, on était tout près l'un de l'autre. J'attendais que ça. Un baiser, une caresse, un regard au moins. Sais pas, quelque chose ! Finalement, rien. D’accord, j’ai rien osé non plus. C’était pas la première fois qu’on était assis tous les deux sur un lit. Peut-être que je m'imagine trop de choses. Je vois des allusions là où il n'y a rien. Surtout qu’on a déjà dormi ensemble une fois ou deux, et il ne s’est jamais rien passé. Pourquoi il m’aurait embrassée s’il se retrouvait dans un lit avec moi alors qu’on l’a déjà été quelques fois sans qu’il ne se passe rien ? Mais je ne sais pas pourquoi, j’ai commencé à le regarder différemment depuis quelque temps. Et maintenant, dès que je suis près de lui, je perds la tête. Je me rappelle de chaque détail de ce moment-là. Il m'avait demandé de dépanner son PC. Je travaille dans un secrétariat où je fais aussi un peu de support bureautique, donc, j'avais regardé parce qu’il en avait besoin pour le lendemain, au boulot. L’ordinateur avait une mise à jour à télécharger qui bloquait certainement l’accès à ce fichier. Enfin soit, c’est des détails, mais cela explique ce que nous faisions assis sur un lit, tous les deux avec un PC portable sur les genoux. Il y a quand même des accessoires plus sexy pour ce type d'endroits. J'ai gardé une distance respectable, bien sûr, mais fallait pas trop bouger ou on était collés l'un sur l'autre... Le matelas est un peu vieux. C'est pas que ça m'aurait dérangée. Et donc, pendant qu'il cherchait l'emplacement de son fichier sur l’ordinateur, j'examinais sa peau, ses mains. Je me demandais quel effet elles pourraient avoir sur moi, quand elles se promèneraient tout doucement sur mon corps. Puis plein d'autres idées dans le genre ont suivi, bien sûr. Dans ce cas, on n'est pas avare. Sauf que... Vaut mieux faire ça quand on est loin de l'objet des fantasmes en question sous peine de se retrouver surprise, au milieu d'une scène érotique où il m'avait attrapée pour m'emmener sous la douche dans la salle de bains attenante. Et de ne même plus se rappeler pourquoi on était là. Excel ? Hum ? XXL ? Graouuu, vantard... Tu me montres que je confirme ? Ah, le fichier xlsx... Tu disais ? Ne pas boire quand on se retrouve tout près de l’objet de ses fantasmes. Pas bien. Dangereux. On a vu hier.

Pourtant, si on me demande, dans l’absolu, je ne serais pas attirée par ce type, trop grand, trop musclé, trop belle gueule. Il mesure 1,87 m et moi, je n’en fais que 1,69 m, même pas 1,70m, je ne les aime pas trop grands, moi. Il est sportif en plus, il fait du taekwondo et de la musculation. Moi… Je dois toujours m’y mettre. Pourtant, il y a des cours à la salle où il va. Il m’a déjà proposé d’y aller avec lui. On est tout le temps ensemble. Je l'adore, c’est pas la question. En photo, il passe pour un mannequin, en réel aussi, d’ailleurs. Il est adorable, attentionné, protecteur... Tout pour plaire à une fille, quoi. Et en plus, il est hétéro. Oui, c'est rare. Et moi, je suis son amie, et je me contente de le conseiller sur les filles. Elles sont toutes en train de baver quand elles le voient arriver. Elles veulent vite savoir si je suis sa nana ou pas, parce qu’on est très proches tous les deux, on passe souvent pour un couple. Du coup, quand je leur dis qu’on n’est pas ensemble, elles veulent que je leur présente et que je lui parle d’elles. Et plus le temps passe, moins j’ai envie de leur confirmer que je ne suis qu’une amie ou de dire à mon ami qu’unetelle ou unetelle lui aurait bien mis la main dessus. Je crois que je n’ai pas complètement dessaoulé, je vais me reprendre un café. Quelqu’un peut retirer ce troupeau d’éléphants de ma tête ?»

Clotilde se connecte sur son compte Facebook pour vérifier les derniers évènements sur son mur, un café brûlant devant elle. Elle en a profité pour faire sortir son cochon d’Inde de sa cage. Une conversation s’ouvre.

– Ça va ma Tida ? lui demande Sébastian.

– Moui, j’ai mal à la tête. Je t’ai même pas entendu partir.

– Je me doute, oui. Tu veux que je passe ?

– Non, ça ira, merci, je pense que je vais errer un peu sur le net et retourner dormir pour faire passer ça.

– Comme tu veux.

– Je suis désolée pour hier, répond Clotilde.

– C’est rien, t’inquiète. Je t’ai sauvée à temps.

– T’es un ange.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard